Marion Leturcq Ostéopathe

Accueil

Le syndrome de Lacomme se caractérise par des douleurs aiguës localisées au niveau du pubis, du bas du dos, des fesses ou des cuisses, se manifestant le plus souvent au cours du dernier trimestre de la grossesse, et rendant la marche douloureuse voire impossible. Les manipulations ostéopathiques aident à soulager ces douleurs, en agissant en douceur sur les zones en restriction de mobilité.

Causes

Il convient de noter que le syndrome de Lacomme n’est pas une pathologie en soi, mais plutôt un processus physiologique de la grossesse. 

Le bassin est une structure osseuse importante du corps, établissant des liens avec la colonne vertébrale, le pubis, le coccyx, et les hanches. C’est aussi l’endroit où se situe l’utérus. Il s’agit donc d’une zone qui est amenée à se modifier largement pour s’adapter à la croissance du foetus, du fait de son expansion, de l’augmentation du poids corporel, des changements dans le centre de gravité et de l’augmentation de la laxité des ligaments du bassin due aux hormones

Parfois, ces transformations ne sont pas intégrées de manière optimale par l’organisme, ce qui peut entraîner des restrictions de mobilité, une impotence, et des douleurs.

diagnostic du syndrome de lacomme

Le diagnostic du syndrome de Lacomme est réalisé par une sage femme ou une gynécologue, qui s’appuie sur l’examen clinique et l’anamnèse de la patiente. Le toucher vaginal étant parmi les examens les plus efficaces pour son identification. Le suivi médical permet également d’exclure d’autres causes de la douleur comme la colique néphrétique, la spondylarthrite ankylosante…

Traitement ostéopathique

Lors d’une consultation ostéopathique avec une femme enceinte, je débute en posant des questions détaillées sur ses antécédents médicaux et ses douleurs actuelles.
J’analyse ensuite la posture et réalise une série de tests visant à identifier les zones en restriction de mobilité en lien avec le syndrome de Lacomme.
Mon travail consistera à travailler sur les articulations qui ont perdu en mobilité, et de relâcher les tensions musculaires et faciales du bassin, du dos et des hanches. L’objectif est de retrouver un équilibre global dans le corps et dans la posture, de rendre la marche et les activités quotidiennes possibles, moins douloureuses.

Je vous transmets aussi des exercices de mobilisation et d’étirement adaptés à chaque situation afin de conserver une souplesse et de prévenir la réapparition des douleurs.

quelques recommandations

Il est conseillé de pratiquer des activités physiques douces sans appuis, comme le yoga, la nage, si les douleurs le permettent.
Privilégiez le repos en vous allongeant sur le côté, un coussin entre les cuisses.
Contrôler sa prise de poids autant que possible.


articles suivants

Prendre RDV
Appeler
Itinéraire